Plat «chrysanthème» en verre de Pékin vert/turquoise…

Lot 18
3 000 - 4 000 €

Plat «chrysanthème» en verre de Pékin vert/turquoise…

Plat «chrysanthème» en verre de Pékin vert/turquoise portant les noms des quatre points cardinaux, mais avec l'Est et l'Ouest échangés, et le nom du Kaaba placé entre le Sud et l'Ouest.
Au centre du plat se trouve une représentation très schématique de la grande Mosquée (al-Masjid al-Harâm), avec le Ka‘ba et la pierre noire, Sur le dos du plat se trouve l'inscription ‘Grace à Dieu' et une étiquette de revendeur parisien ‘Sin-France, 24 Avenue Montaigne, Paris'.
Première moitié du XIXe siècle. D. 35.6 cm Deux petits accidents minimes sur le pourtour.
Toutes les inscriptions sont calligraphiées en Sini, une forme de calligraphie cursive, probablement dérivée du Thuluth, développée en Chine pendant la période Ming et toujours utilisée par les Chinois musulmans.
Le plan, très simplifié, du Ka‘ba semble être un dérivé des représentations de l'endroit saint incorporé dans plusieurs manuscrits de géographie sacrés, dans la tradition de l'astronomie populaire en Islam. Cette tradition remonte au moins au 9e siècle. Dans cette tradition, la direction du Ka‘ba (qibla) était trouvée soit par la direction des vents ou la position de quelques étoiles, soit par une région géographique associée avec une partie du Ka‘ba. Dans cette version, la Chine (avec l'Inde et le Tibet) est associée avec la pierre noire placée dans le coin sud-est du Ka‘ba et doit avoir un qibla un peu au nord de l'ouest ; suite à l'inversion de l'est et de l'ouest sur notre plat, le nom est mal placé au sud de l'ouest.
Néanmoins bien réalisé, et correctement aligné dans une maison, le plat représente une méthode simple pour établir une indication approximative, et permanente, de la direction de la Mecque. Il pourrait aussi être utilisable dans d'autres endroits une fois orienté à l'aide d'une aiguille magnétisée flottante.
La production de verre de Pékin, ou verre de Chine, commence sous la dynastie Qing à l'extrême fin du XVIIe siècle grâce à l'apport des missionnaires jésuites. Elle perdure jusqu'à la fin de la dynastie en 1911. Après un ‘temps fort' au XVIIIe siècle, le niveau de production semble avoir baissé, même si la qualité se maintient.
Voir pour la géographie sacrée, David A King, ‘Makka: as the centre of the world', Encyclopedia of Islam, vi fasc. 101-102, pp 180-87 ; Idem, ‘Finding the Qibla by the Sun and Stars: a Survey of the Sources for Islamic sacred Geography', www.davidaking.academia.edu ; pour le verre de Chine, Jan-Erik Nillson, Antique Chinese Porcelain Dictionary ..., www. Gothenberg.com, 2017.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue