Pendule à carillon et à sonnerie des quarts...

Lot 229
Aller au lot
8 000 - 10 000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 11 000 EUR

Pendule à carillon et à sonnerie des quarts...

Pendule à carillon et à sonnerie des quarts au passage et à la demande, avec cabinet à décor de chinoiserie, signée (cadran et mouvement), ‘Robert Ward, Abchurch Lane London', vers 1785.
Cadran à l'arc en laiton doré, échelle des heures, plaque de signature et anneaux de contrôles argentés, chiffres romains pour les heures, arabes pour les minutes, centre mate, pièces de coins symétriques en bronze doré, aiguilles en fer découpé et ajouré, cadrans dans l'arc pour ‘Strike/Not strike' et ‘Chime /Not chime', le pourtour portant les noms des douze mélodies jouées sur le carillon:
Gen[era]l Ligunier's March Gavot March by Geminiani Gavot
Harvest Home Mrs Wail's Minuet Nancy Dawson St James Minuet
Gavot in Otho Air Cotillion 104 Psalm
Mouvement rectangulaire à tête allongée en laiton, la platine arrière entièrement gravée de feuillages "rococo" autour du cartouche de la signature, piliers tournés, deux barillets, quatre fusées à corde de boyau, échappement à verge horizontale, balancier simple; carillons de treize timbres au-dessus du mouvement contrôlés par deux cylindres picotés (petits accidents), sonnerie sur timbre; cabinet mouvementé en forme de pagode à décor de chinoiseries, en partie en relief, peint en or et rouge (figures dans un paysage, bateaux approchant un port, fleurs et entrelacs); appliques et panneaux en bronze doré sur le corps du cabinet, plaques ajourées de feuillages en carton doré incrustées dans les réserves du chapeau qui est solidaire du cabinet.
L'horloge était originalement montée sur un socle (présent mais en morceaux), en bois peint découpé en motif de feuillages avec pieds en feuilles d'acanthe en bronze doré. A restaurer.
H. (sans socle) 95 cm. L. 52 cm. P. 27 cm.
Apprenti de John Tombs en 1768, Robert Ward devient maître dans le Clockmakers' Company de Londres en 1779. Il travaille au moins jusqu'en 1808. Réputé pour ses horloges à musique, une de ses rares pendules connue aujourd'hui se trouve au Musée du Palais, Beijing.
Des douze mélodies jouées par cette horloge, seulement trois, ‘Harvest Home, Nancy Dawson et le Psaume 104, sont répertoriées dans l'étude de Edward Cloutman, English and Scottish Musical Clocks..., 2000.
Par son style général, les scènes de chinoiseries et les détails des entrelacs, ce cabinet est à confronter avec les dessins de ce genre popularisés en Angleterre pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle, dans la lignée de Thomas Chippendale.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue