Clavecin anglais à un clavier, caisse en... - Lot 107 - Chayette & Cheval

Lot 107
Go to lot
Estimation :
25000 - 28000 EUR
Clavecin anglais à un clavier, caisse en... - Lot 107 - Chayette & Cheval
Clavecin anglais à un clavier, caisse en placage d'acajou à filets de bois clair (érable), signé sur la barre d'adresse ‘Longman and Broderip, musical instrument makers, N° 26 Cheapside and N° 13 Haymarket London' et sur le revers ‘No. 466 Culliford & Co Makers Fountain Court Cheapside London Sept. 1769', signé semblablement sur un côte de la touche du haut avec la date 1785; le haut de cette touche aussi signée ‘Cairns N° 5'; la touche du bas signée ‘Glen N° 2', estampillée ‘466' sur la table. Clavier ivoire feinte ébène: fa -1 /fa5: 5 octaves, 61 touches. Largeur du clavier: 950 mm; largeur d'octave (Do/si): 168 mm; 3 jeux: 1 x 4': 2 x 8'. Rosace en laiton 9 cm de diamètre. Piétement acajou 1 pédale. Long: 2 m. Largeur: 947 mm. Etat de jeu, fissure réparée au couvercle. Le pied en reconstitution moderne. Francis Fane Broderip (v.1750-1807) devient l'associé de Longman (maison fondée en 1767), de 1776 jusqu'en 1798. L'une des plus importante et innovatrice des maisons d'édition de musique en Angleterre. La maison fabrique aussi des clavecins et des pianos. Elle était la seule concurrente de taille de John Broadwood, avec des instruments très estimés à l'étranger. En effet, en Autriche, l'un des deux pianofortes de Haydn était un instrument de Longman & Broderip, cette maison ayant éditée ses 'London Symphonies'. Facteur de clavecins et de pianos réputés, Thomas Culliford était l'un des sous-traitants régulier de Longman & Broderip.
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue